les indispensables pour démarrer la couture sans frustration

Quand j’ai commencé la couture, je ne savais bien évidemment pas quelles étaient les choses INCONTOURNABLES qu’il fallait avoir dans sa malette de parfaite couturière en herbe…A force d’allers-retours dans ma mercerie de proximité, j’ai à mesure, complété mon attirail. Beaucoup se seraient lassées, les impatientes, je veux dire!

Image

 

  • Le découd-vite sert, comme son nom l’indique, à découdre une couture mal faite de façon très rapide et évite d’abimer le tissu.
  • Le crayon traceur permet de tracer des trait sur le tissu que l’on veut découper.
  • Avoir plusieurs canettes permet d’avoir plusieurs couleurs différentes en avance.
  • Le mètre ruban sert à mesurer(ahhhhh boooooooooon????)
  • Il est intéressant d’avoir un bon jeu d’épingle, surtout lorsque les pièces à assembler sont grandes.
  • De bons ciseaux de couturière sont essentiels pour une bonne coupe nette du tissu.
  • L’épingle à nourrice est idéale pour rentrer un élastique dans une taille ou un bas de manche.
  • Si tu es amenée à coudre des tissus très différents, il te faudra un jeu d’aiguille à machine(adapté à ta machine, j’insiste là dessus) de tailles différentes(pour le jersey, le cuir, le liberty…).
  • la petite aiguille servira pour les finitions à la main.

En plus de tout ce petit bazar qu’il faudra ranger dans une jolie boite, tu rencontreras dans tes livres des termes barbares ou amusants tels que biais ou passepoil…

  • Le biais est un ruban plié en 4 qui sera cousu sur une encolure ou un bord et qui donne une jolie finition. On en trouve de toutes les couleurs et dans plusieurs genre de tissus différents(coton, liberty, simili).

Image

  • Le passepoil se coud entre deux coutures et donne un effet bord arrondi très joli. La finition est très subtile.On s’en sert beaucoup pour les bordures de col , de sacs, de coussins…

Image

  • La viseline thermocollante ou pas est un tissu qui se colle ou pas grace au fer à repasser et qui permet de rigidifier un tissu.

Image

  • les pressions

C’est le moyen le plus rapide et facile(quand on est une faignasse de la boutonnière comme moi) pour attacher deux parties d’un vêtement. Il faut acheter des pression KAM ainsi que la pince KAM qui va avec. Il existe une multitude de couleurs de pressions.

Image

source motif personnel

  • Ruban, est utile de t’en faire la définition? Comme pour le reste, divers matières, coloris et imprimés, it’s up to yaaaaouuuu!
  • De élastique: et voui, pas de taille ou de manches élastiquées sans élastique! Ici il est intéressant d ‘avoir plusieurs largeurs d’élastiques(car en fonction du modèle, la largeur varie). Les élastiques représentent l’avantage de se trouver dans tous les rayons mercerie des grandes surfaces! easy!

 

  • Du fil de différentes couleurs pour assortir à chaque tissu.
  • Des boutons
  • Des fermetures « éclair »

 

 

J’espère que ce petit résumé des essentiels de couture te permettra de moins galérer que moi au début, d’aller directe, bah, à l’essentiel, j’ai envie de dire et surtout de gagner un temps plus que précieux.

 

xoxo, la poulette

 

 

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “les indispensables pour démarrer la couture sans frustration

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s