Mon hypersensible…ou le tempérament d’un enfant dévoré d’anxiété…

J’ai longtemps hésité à écrire cet article. Quand il s’agit de faire rigoler la galerie, de cuisiner, de créer, de coudre ou bien de parler de sujets légers concernant mes enfants, il y a toujours du monde. Mais ce que je vais évoquer, c’est ma corde sensible. Tu l’auras bien compris, l’éducation, le tempérament, le comportement de mes enfants. Ce sont mes miroirs, et quand ce qu’ils reflètent n’est pas lisse ou ne semble pas « commun », je me sens profondément déstabilisée.

La peur d’échouer avec eux, de me vautrer, est énorme. Et ma situation professionnelle ne m’aide pas en cela. J’ai toujours l’impression que de part mon métier, les gens ont des attentes énormes à l’égard des grumeaux. Les gens, ou moi, tout simplement…Car cette pression, je sais tout à fait me la mettre seule. Sans vouloir me la péter( mais un peu quand même), je pense être une bonne enseignante. Mes visites iufm se déroulaient très bien, mes inspections extrêmement bien. Et je m’adapte à toute les situations.Je fais ma cuisine et ma foi, on s’en dépatouille. Mon directeur m’appelle miss mille idées. Mais mes grumeaux… Je me mets une pression énorme à leur égard…Pourtant, il n’y a aucun lien entre le moi maman et le moi maitresse.

Je vais lancer mon pavé. Nous pensons avoir mis un mot sur le tempérament de notre chevelu. Il est hypersensible. C’est un terme assez récent et peu d’études ont été faites et encore moins relayées du coup il est difficile de trouver des infos sur le net. Tu dois penser que c’est encore un mot inventé pour cérébraliser un comportement casse pied et étrange mais c’est un fait avéré, mon chevelu regroupe TOUTES les caractéristiques de l’hypersensibilité enfantine.

Je suis tombée sur ce site docteur maman.

J’ai été assommée par ce que j’y ai découvert… Mon ti bout…

Chevelu a fait sa première rentrée à l’école en septembre. C’est depuis ce moment que nous avons construit notre cheminement le concernant. A l’aide des mots des atsems, d’une en particulier, avec d’autres mots de la maîtresse et avec les signaux que nous envoyait valoudou.Et ma petite soeur en dernière année d’infirmière qui m’a aiguillée aussi il y a peu…eLLE  avait étudié des choses à ce sujet…

Depuis ma seconde grossesse, on sentait bien que y’avait baleine sous gravillon. Mais on arrivait pas à mettre le doigt dessus… J’avais noté sur une feuille au fur et à mesure où les choses nous interpellaient. Une hypersensibilité aux bruits, à la musique. Une exacerbation des émotions positives et négatives. Tout prend des proportions quand il ne va pas bien ou qu’il se fait mal. Incroyable, impressionnant… Il ne supporte pas les étiquettes, les cols et les choses qui l’entravent. Il fait des genre de crises d’urticaire, il fait de l’allergie de contact. Il ne supporte pas voir quelqu’un de malheureux. Il console, discute, essaie d’apaiser, il est en empathie complète. Quitte à se rendre malade lui même, à s’approprier le chagrin. Quand j’ai su que mamie était morte, j’ai fondu en larme, il a accouru, m’a pris dans ses bras, a commencé à pleurer, à me dire de pas être triste que lui aussi était triste et se demandait si sa mamie à lui allait bien. Je l’ai déjà vu consoler un enfant à la garderie, qui pleurait car sa maman partait au travail, s’approcher de lui et tenter de le rassurer. Il luia rrive très souvent de me demander si je vais bien, il me caresse la joue, la tête.

Il est un peu agoraphobe, déteste les grandes assemblées qui le rendent complètement intenable et angoissé, mais angoissé dans le genre bombe…Ce qui est à tort perçu comme un manque d’éducation ou de l’hyperactivité.Nous évitons d’ailleurs de lui imposer les fêtes ou autre tant qu’il est pas capable de verbaliser correctement ce mal-être dans la foule. Il ne supporte pas les adultes qu’il connait peu.Il sait exactement à qui il a à affaire, quel est le regard qu’on porte sur lui, s’il est bienveillant ou si ce même regard juge.Il déteste rencontrer de nouvelles personnes, ça l’inquiète. Il est adorable et très affectueux avec les personnes âgées qui le rassurent.

Il se disperse, mais repère des détails que personne, personne n’aurait remarqué. Un clocher, un animal, un chateau d’eau au loin, une odeur, une présence… Il est dans le détail, constamment. Il entend nos discussions et les interprète, même quand on est loin de lui, que cela ne le concerne pas. Il peut être occupé à quelque chose, il entendra les bruits infimes de julia qui se réveille ou du chat qui est posté à la porte fenêtre. Il nous impressionne par son ouïe.

Lors de jeu de construction, il veut bien faire du premier coup sinon il s’énerve et pleure. Les kaplas, inutile d’y penser, il essaie de les monter sur la tranche(ce qui est hyper difficile, on est d’accord) et du coup, cela tombe vite et il pète un câble.

Il a peur qu’on ne revienne pas alors qu’il n’a jamais été confronté à des pseudo abandons de notre part ou des ruptures parentales ou autre.

Il est très partagé quant à sa soeur. Toujours la peur au ventre qu’on ne la préfère à lui, se rapporte toujours à elle qu’on la gronde ou qu’on la félicite. Un sens énorme de la justice et une sacrée balance: mamannnnnn juju elle fait ci, elle fait ça, va la gronder ».

Vivre avec un enfant hypersensible, c’est être confronté à un enfant rongé par l’anxieté, le stress. Je n’ai toujours pas de solutions à proposer, je suis en phase d’étude… Il a rencontré une psychanalyste en septembre et octobre mais celle-ci n’a pas pu faire grand chose, dans la mesure où il refusait de rentrer en contact et en interaction avec elle. Il était hermétique. Il refusait aller dans la pièce seul, je devais l’accompagner. Tout ce que je sais, c’est que c’est un enfant en très grand besoin affectif. Que je l’entoure le plus possible depuis que j’ai pris conscience de son anxiété et que cela paie. Bien entendu, il est toujours nerveux, mais il verbalise mieux. D’ailleurs, depuis qu’on a posé des mots sur ses maux, il a libéré un truc en lui. Il réclame des couchers de plus en plus longs, uniquement avec maman, des livres, des milliers de bisous et de câlins. Il a du mal à me laisser partir le matin à la garderie alors que la séparation se faisait plus facilement au début de l’année.

Ce n’est pas facile à vivre dans le sens où il est très demandeur d’attention et de présence. J’ai l’impression que mon année de diplôme pendant laquelle j’étais en prolongation de scolarité(grossesse pendant iufm), assommée de travail et de prep’ de classe, de visites, de stress, il a vécu entre parenthèses. Ce tempérament anxieux s’est révélé dès ma titularisation obtenue…Quand j’ai enfin été disponible pour lui…

Dans la mesure où on réussit petit à petit à comprendre son mode de fonctionnement, je pense de nouveau me tourner vers un spécialiste pour qu’il me donne des astuces pour gérer ça au quotidien. Je pense reprendre cela aux beaux jours et cet été quand il sera moins fatigué et plus disponible.Il a des journées de fou pour un petit, et on sentait que la séance de psy, c’était vraiment le truc de trop.

Tu peux te dire que je cherche des excuses au comportement de chevelu. Alors, oui, c’est parfois un casse-bonbon têtu qui peut bien prendre le chou mais il a des limites à la maison, il est entouré, il a une éducation correcte et il n’est pas hyperactif. On va y arriver à l’aider ce chevelu stressé!!

Je ferai un autre article plus tard avec les pistes à envisager pour aider nos grumeaux hypersensibles.Image

test pris sur le site précédemment cité

1. Je suis conscient des petits changements qui se produisent autour de moi.VRAI

2. Je suis affecté par l’humeur des autres.VRAI

3. Je suis très sensible à la douleur.VRAI

4. Quand j’ai une grosse journée et que ça bouge autour de moi, j’ai besoin de me trouver un petit coin calme pour être tranquille.VRAI

5. Je réagis en devenant excité quand je mange des aliments sucrés comme du chocolat.VRAI

6. Je suis facilement perturbé par les lumières violentes, les odeurs fortes, les tissus grossiers ou les sirènes proches.VRAI

7. Je prends souvent du temps pour penser et réfléchir.?

8. Le bruit me dérange.VRAI

9. Les arts et la musique me font ressentir beaucoup d’émotions.PAS FORCEMENT POSITIVEMENT POUR LA MUSIQUE MAIS VRAI

10. Je suis une personne qui prend son temps et qui aime que les choses soient bien faites.LES choses doivent être comme il l’imagine oui.

11. Je sursaute facilement.VRAI

12. Je m’énerve quand j’ai beaucoup de choses à faire en peu de temps.VRAI

13. Je n’aime pas commettre des erreurs ou des oublis.?

14. Les films et les émissions avec des scènes de violence me dérangent.VRAI

15. Je m’énerve quand beaucoup de choses se passent autour de moi.VRAI

16. La faim dérange ma concentration et mon humeur.VRAI

17. Je n’aime pas qu’il se produise des changements dans ma vie.VRAI

18. J’ai de la difficulté à me concentrer sur mon travail quand on m’observe ou quand je suis en compétition.VRAI

19. J’évite les situations inquiétantes.POSSIBLE

20. Les gens me disent souvent que je suis sensible et / ou timide.sensible mais pas timide

Des sites à visiter si tu as un anxieux:

http://www.docteurmaman.com/maladies/36-maladiesinfantiles/94-hypersensibilite

http://personneshypersensibles.be/les_enfants_hypersensibles_034.htm

http://www.canalvie.com/etre-parent/articles/votre-enfant-est-il-hypersensible-6763/

Pour l’aider

http://www.plurielles.fr/parents/fiche-pratique/enfant-hypersensible-nos-10-conseils-pour-vous-aider-6210608-402.html

23 réflexions sur “Mon hypersensible…ou le tempérament d’un enfant dévoré d’anxiété…

  1. marie dit :

    Je ne connaissais pas ce phénomène d’hypersensibilité et je comprends ta détresse. Mais maintenant que tu as compris de quoi il s’agissait ça va être plus facile de trouver les clefs pour s’occuper de Valou. Je vous souhaite plein de courage et je suis sûre que plein de beaux moments vous attendent.

    • les tribulations d'une poulette dit :

      Merci :). Tu sais, pour nous et pour lui, l’enfer c’est les autres. Quand on est entre nous tout va bien. Des qu’il s’agit de le confronter à de nouvelles situations ou a des réunions de famille ou des soirées avec des potes, je suis pétrifiée…On a pris le parti de leur prendre une bb sitter quand on a des soirées avec plus de 2 autres adultes en plus de nous(sauf quand on est à la maison bien sur, la ca va). Merci Marie 🙂

  2. MaryCap dit :

    Chaque enfant est véritablement différent… le principal est de savoir comment ça marche dans sa petite tête et de vous dire que oui, il sera peut-être « différent » et sensible mais toute la beauté de la vie est là. Et si vous savez comment il est au fond de lui, dans son petit coeur, alors vous arriverez à l’aider à grandir et à devenir fort et beau… J’ai moi même un petit bout sensible mais pas « hyper » (pourtant il aimerait ce terme, lui dit qui dit toujours que c’est « hyper » trop bien) parfois c’est déroutant et même épuisant mais au final, quand on le comprend, c’est juste fascinant…

    • les tribulations d'une poulette dit :

      Waow merci! Nous aussi il nous fascine…il a un humour incroyable, il a une certaine poesie en lui, il est tres perspicace…il nous fait beaucoup rire, tant il a de belles sorties!mais c’est aussi épuisant …c’est bien vrai!!
      Valentin, tout est « gros »pas hyper!
      Si on lui dit « tu veux un ptit gateau? » non un groooos gateau!! Lol

  3. Laetitia (By JS) (@ByLaetitia) dit :

    Je n’ai pas (encore !) d’enfants, donc je peux que m’imaginer ce que cela comporte comme inquiétudes ! De ce que je peux percevoir, ton discours est raisonné et me semble cohérent, donc déjà, je ne pense pas que c’est une « cérébralisation » d’un comportement.
    Après, je pense que malgré ta phase d’observation, tu as déjà quelques solutions pour adapter le quotidien pour lui éviter quelques désagréments, et c’est déjà un bon début ! Maintenant, tout ce que je peux vous souhaiter c’est que vous trouviez les bonnes personnes pour vous conseiller et vous guider… Alors bon courage 🙂
    PS Est-ce que ce phénomène existe aussi chez les adultes ?

  4. Amélie Epicétout dit :

    Je ne connaissais pas du tout l’hypersensibilité chez les enfants. J’espère que vous trouverez le moyen de lui faire supporter des choses qui lui sont insupportables aujourd’hui. Pas évident, c’est si impalpable…

  5. malise dit :

    C’est très triste de lire à travers tes mots la détresse que doit ressentir ton fils … J’en suis toute retournée, d’imaginer ce tout petit s’enfermer dans ses peurs, c’est terrible. Mais il a très clairement la chance d’avoir des parents à son écoute, attentifs, attentionnés. Bon courage à vous dans votre démarche, pour le bien de votre petit garçon …

  6. Mamie Clo dit :

    On t’aime très très fort petit Valentin. Mamie va bien!
    Bientôt  » Pimamie » vont débarquer et te réservent une super surprise .

    Ce petit homme a été cette année confronté à la mort pour la première fois.
    Même s’il s’agissait de  » mon copain » et que caramel était un lapin…il a souffert de comprendre que la mort, c’était ne plus se voir, se toucher, se caresser, tout ce qu’il aime .
    Puis ta Mamie malade, qui part si vite , ton angoisse, ta détresse, tes larmes .
    Ces dernières vacances chez nous face à une Mamie différente, qui ne sautait plus avec lui comme une folle , ne faisait plus de longues promenades à pied ou a vélo. Il a été tellement inquiet pour tant de choses.
    Tout va rentrer dans l’ordre, grâce à votre contexte familial .
    Il est bien entouré, très aimé, sociable, amusant, espiègle , c’est un amour!
    Toi aussi JUJU, je t’aime .

  7. Samuel dit :

    Et si le problème, ce n’était pas l’hypersensibilité mais au contraire de voir des gens atrophiés, anesthésiés qui ne savent même plus s’émerveiller en entendant de la musique ou en observant un coucher de soleil… des gens qui ne savent même plus faire preuve empathie.

  8. line69 dit :

    Bonjour, je suis tombée sur cet article par hasard et je retrouve parfaitement les traits de mon fils de 4 ans, je sais qu il est hypersensible mais c’est vrai que la frontière avec timide ou sensibilité est floue, je pense que pour lui c’est que tout est dans l exces – je ne sais pas si nous allons consulter ou non – je vais de ce pas voir si vous avez mis d’autres articles à ce sujet 🙂 bon courage pour la suite

  9. Rachel Garreau dit :

    Merci pour ce beau témoignage. Ma fille a été diagnostiquée hypersensible il y a plus de 2 ans. Cette pathologie est méconnue et j’ai longtemps cherché des témoignages. Je me bats à l école chaque année avec chaque maîtresse pour leur expliquer. On me toise de haut, on me traite d angoissée, on se venge sur ma fille… moi qui souffre depuis qu’elle est toute petite de ne savoir comment l aider….J’ai voulu le faire aider d’un psy qui n’a pas cherché a comprendre : maman a eu une dure enfance, papa est souvent en déplacement, c’est l enfant du milieu. Tout est bon pour trouver des excuses. Sauf que non, ma fille va bien, elle est juste hypersensible. Elle doit juste apprendre la vie autrement.

    • steph dit :

      Ma fille de 4 ans et moi sommes hypersensibles. Je pense a l école qui arrive et ça me fait peur. Elle a un manque d attention causée par tous les stimulis autour d elle. Je ne sais pas comment l aider car moi même j en ai beaucoup souffert et j en souffre encore. Il y a beaucoup d avantages aussi comme l empathie et sens artistique développé mais j ai peur pour l école qui arrive. Avez vous des conseils?

  10. Maman B dit :

    Je me permets de te laisser un commentaire ayant été profondément touché par ce que tu écris. Pourquoi? Car j’ai exactement le même petit garçon à la maison. Avec la même façon d’appréhender le monde. Un enfant qui ne supporte pas de manger avec une serviette, un enfant qui court éteindre le jeu musical de son petit frère car le bruit le dérange. Un petit bout qui dès qu’il ne maîtrise plus une situation s’énerve et devient électrique. Et ce regard des gens qui le jugent qui le font se sentir différent. De plus, pas de bol, étant une véritable éponge à émotions, il sait vers qui se tourner ou non. Et même qui provoquer ou non!
    J’ai peur qu’il ne soit Asperger ( ouais il ne faudrait jamais chercher sur internet des réponses à nos questions). J’ai cherché partout les raisons de ces  » petites lubies » comme je les nomme, même si mon pédiatre ne cesse de m’affirmer qu’il s’agit  » simplement d’un hyper anxieux ». Et pourtant c’est un combat au jour le jour, c’est une véritable patience qu’il faut avoir pour l’accompagner au quotidien, tant tout à un impact sur lui. Le matin il peut vous affirmer vouloir aller au parc après la sieste, et une fois la sieste passée se mettre en colère car il refuse de sortir!
    Le quotidien est fait de petites manies. Et pourtant je voudrais tellement l’aider à se sentir mieux. Le peut-on? Comment lui apporter les mots réconfortants? Comment désamorcer une  » crise d’angoisse » quand on sent qu’elle va prendre le dessus sur lui? Autant de questions qui pour le moment restent sans réponses. Déjà le fait qu’il grandisse nous aide, pouvant ainsi lui même dire ce qui le dérange.
    A côté de ça c’est un enfant très intelligent, qui discute bien, un curieux qui pose questions sur questions et veut tout comprendre, tout savoir. Un enfant qui adore aller vers les autres et qui a une répartie assez hallucinante. Un enfant atypique. Mais qui pourtant me déstabilise beaucoup….

    Je ne sais pas où en est ton loulou, et si tu répondras à ce message, mais sache que si tu veux échanger, il n’y a pas de problèmes. (Je vais aller parcourir ton blog). J’en ai moi même un.

    Comment se déroule l’école pour Valentin? Moi pour le moment ça va, même si j’appréhende toujours que la maîtresse m’interpelle un de ces jours…

    Bises à toi.

  11. clemamel dit :

    Je découvre .. et mon petit phénomène de 3 ans est aussi hypersensible je suppose…. j’ai l’impression de lire son portrait. On a rdv pour un bilan.. mais en attendant je voudrais bien savoir que faire pour l’aider au mieux!

  12. Andrieux Bagot Sonia dit :

    Merci pour cet article qui décrit exactement mon aîné qui a 6 ans. Le chemin est long et instable pour accompagner mon fils au quotidien. Mon fils est suivi par une psy et entouré de bienveillance et limites à l’école. Nous parents mettons tout en oeuvre pour aider ce petit bonhomme. Je serais heureuse de pouvoir échanger avec vous.

    • clemamel dit :

      Que mettez-vous en oeuvre? J’aimerai vraiment avoir des pistes car parfois je suis désarmée et je me dis que je pourrais faire mieux pour l’accompagner.

  13. Gwen17 dit :

    après tout ce que je lis , il me semble que vous décrivez des enfants dits  » à haut potentiel », vous pouvez aller sur des sites d’associations nationales d’enfants précoces tout est très bien expliqué.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s