Mon hypersensible…ou le tempérament d’un enfant dévoré d’anxiété…

J’ai longtemps hésité à écrire cet article. Quand il s’agit de faire rigoler la galerie, de cuisiner, de créer, de coudre ou bien de parler de sujets légers concernant mes enfants, il y a toujours du monde. Mais ce que je vais évoquer, c’est ma corde sensible. Tu l’auras bien compris, l’éducation, le tempérament, le comportement de mes enfants. Ce sont mes miroirs, et quand ce qu’ils reflètent n’est pas lisse ou ne semble pas « commun », je me sens profondément déstabilisée.

La peur d’échouer avec eux, de me vautrer, est énorme. Et ma situation professionnelle ne m’aide pas en cela. J’ai toujours l’impression que de part mon métier, les gens ont des attentes énormes à l’égard des grumeaux. Les gens, ou moi, tout simplement…Car cette pression, je sais tout à fait me la mettre seule. Sans vouloir me la péter( mais un peu quand même), je pense être une bonne enseignante. Mes visites iufm se déroulaient très bien, mes inspections extrêmement bien. Et je m’adapte à toute les situations.Je fais ma cuisine et ma foi, on s’en dépatouille. Mon directeur m’appelle miss mille idées. Mais mes grumeaux… Je me mets une pression énorme à leur égard…Pourtant, il n’y a aucun lien entre le moi maman et le moi maitresse.

Je vais lancer mon pavé. Nous pensons avoir mis un mot sur le tempérament de notre chevelu. Il est hypersensible. C’est un terme assez récent et peu d’études ont été faites et encore moins relayées du coup il est difficile de trouver des infos sur le net. Tu dois penser que c’est encore un mot inventé pour cérébraliser un comportement casse pied et étrange mais c’est un fait avéré, mon chevelu regroupe TOUTES les caractéristiques de l’hypersensibilité enfantine.

Je suis tombée sur ce site docteur maman.

J’ai été assommée par ce que j’y ai découvert… Mon ti bout…

Chevelu a fait sa première rentrée à l’école en septembre. C’est depuis ce moment que nous avons construit notre cheminement le concernant. A l’aide des mots des atsems, d’une en particulier, avec d’autres mots de la maîtresse et avec les signaux que nous envoyait valoudou.Et ma petite soeur en dernière année d’infirmière qui m’a aiguillée aussi il y a peu…eLLE  avait étudié des choses à ce sujet…

Depuis ma seconde grossesse, on sentait bien que y’avait baleine sous gravillon. Mais on arrivait pas à mettre le doigt dessus… J’avais noté sur une feuille au fur et à mesure où les choses nous interpellaient. Une hypersensibilité aux bruits, à la musique. Une exacerbation des émotions positives et négatives. Tout prend des proportions quand il ne va pas bien ou qu’il se fait mal. Incroyable, impressionnant… Il ne supporte pas les étiquettes, les cols et les choses qui l’entravent. Il fait des genre de crises d’urticaire, il fait de l’allergie de contact. Il ne supporte pas voir quelqu’un de malheureux. Il console, discute, essaie d’apaiser, il est en empathie complète. Quitte à se rendre malade lui même, à s’approprier le chagrin. Quand j’ai su que mamie était morte, j’ai fondu en larme, il a accouru, m’a pris dans ses bras, a commencé à pleurer, à me dire de pas être triste que lui aussi était triste et se demandait si sa mamie à lui allait bien. Je l’ai déjà vu consoler un enfant à la garderie, qui pleurait car sa maman partait au travail, s’approcher de lui et tenter de le rassurer. Il luia rrive très souvent de me demander si je vais bien, il me caresse la joue, la tête.

Il est un peu agoraphobe, déteste les grandes assemblées qui le rendent complètement intenable et angoissé, mais angoissé dans le genre bombe…Ce qui est à tort perçu comme un manque d’éducation ou de l’hyperactivité.Nous évitons d’ailleurs de lui imposer les fêtes ou autre tant qu’il est pas capable de verbaliser correctement ce mal-être dans la foule. Il ne supporte pas les adultes qu’il connait peu.Il sait exactement à qui il a à affaire, quel est le regard qu’on porte sur lui, s’il est bienveillant ou si ce même regard juge.Il déteste rencontrer de nouvelles personnes, ça l’inquiète. Il est adorable et très affectueux avec les personnes âgées qui le rassurent.

Il se disperse, mais repère des détails que personne, personne n’aurait remarqué. Un clocher, un animal, un chateau d’eau au loin, une odeur, une présence… Il est dans le détail, constamment. Il entend nos discussions et les interprète, même quand on est loin de lui, que cela ne le concerne pas. Il peut être occupé à quelque chose, il entendra les bruits infimes de julia qui se réveille ou du chat qui est posté à la porte fenêtre. Il nous impressionne par son ouïe.

Lors de jeu de construction, il veut bien faire du premier coup sinon il s’énerve et pleure. Les kaplas, inutile d’y penser, il essaie de les monter sur la tranche(ce qui est hyper difficile, on est d’accord) et du coup, cela tombe vite et il pète un câble.

Il a peur qu’on ne revienne pas alors qu’il n’a jamais été confronté à des pseudo abandons de notre part ou des ruptures parentales ou autre.

Il est très partagé quant à sa soeur. Toujours la peur au ventre qu’on ne la préfère à lui, se rapporte toujours à elle qu’on la gronde ou qu’on la félicite. Un sens énorme de la justice et une sacrée balance: mamannnnnn juju elle fait ci, elle fait ça, va la gronder ».

Vivre avec un enfant hypersensible, c’est être confronté à un enfant rongé par l’anxieté, le stress. Je n’ai toujours pas de solutions à proposer, je suis en phase d’étude… Il a rencontré une psychanalyste en septembre et octobre mais celle-ci n’a pas pu faire grand chose, dans la mesure où il refusait de rentrer en contact et en interaction avec elle. Il était hermétique. Il refusait aller dans la pièce seul, je devais l’accompagner. Tout ce que je sais, c’est que c’est un enfant en très grand besoin affectif. Que je l’entoure le plus possible depuis que j’ai pris conscience de son anxiété et que cela paie. Bien entendu, il est toujours nerveux, mais il verbalise mieux. D’ailleurs, depuis qu’on a posé des mots sur ses maux, il a libéré un truc en lui. Il réclame des couchers de plus en plus longs, uniquement avec maman, des livres, des milliers de bisous et de câlins. Il a du mal à me laisser partir le matin à la garderie alors que la séparation se faisait plus facilement au début de l’année.

Ce n’est pas facile à vivre dans le sens où il est très demandeur d’attention et de présence. J’ai l’impression que mon année de diplôme pendant laquelle j’étais en prolongation de scolarité(grossesse pendant iufm), assommée de travail et de prep’ de classe, de visites, de stress, il a vécu entre parenthèses. Ce tempérament anxieux s’est révélé dès ma titularisation obtenue…Quand j’ai enfin été disponible pour lui…

Dans la mesure où on réussit petit à petit à comprendre son mode de fonctionnement, je pense de nouveau me tourner vers un spécialiste pour qu’il me donne des astuces pour gérer ça au quotidien. Je pense reprendre cela aux beaux jours et cet été quand il sera moins fatigué et plus disponible.Il a des journées de fou pour un petit, et on sentait que la séance de psy, c’était vraiment le truc de trop.

Tu peux te dire que je cherche des excuses au comportement de chevelu. Alors, oui, c’est parfois un casse-bonbon têtu qui peut bien prendre le chou mais il a des limites à la maison, il est entouré, il a une éducation correcte et il n’est pas hyperactif. On va y arriver à l’aider ce chevelu stressé!!

Je ferai un autre article plus tard avec les pistes à envisager pour aider nos grumeaux hypersensibles.Image

test pris sur le site précédemment cité

1. Je suis conscient des petits changements qui se produisent autour de moi.VRAI

2. Je suis affecté par l’humeur des autres.VRAI

3. Je suis très sensible à la douleur.VRAI

4. Quand j’ai une grosse journée et que ça bouge autour de moi, j’ai besoin de me trouver un petit coin calme pour être tranquille.VRAI

5. Je réagis en devenant excité quand je mange des aliments sucrés comme du chocolat.VRAI

6. Je suis facilement perturbé par les lumières violentes, les odeurs fortes, les tissus grossiers ou les sirènes proches.VRAI

7. Je prends souvent du temps pour penser et réfléchir.?

8. Le bruit me dérange.VRAI

9. Les arts et la musique me font ressentir beaucoup d’émotions.PAS FORCEMENT POSITIVEMENT POUR LA MUSIQUE MAIS VRAI

10. Je suis une personne qui prend son temps et qui aime que les choses soient bien faites.LES choses doivent être comme il l’imagine oui.

11. Je sursaute facilement.VRAI

12. Je m’énerve quand j’ai beaucoup de choses à faire en peu de temps.VRAI

13. Je n’aime pas commettre des erreurs ou des oublis.?

14. Les films et les émissions avec des scènes de violence me dérangent.VRAI

15. Je m’énerve quand beaucoup de choses se passent autour de moi.VRAI

16. La faim dérange ma concentration et mon humeur.VRAI

17. Je n’aime pas qu’il se produise des changements dans ma vie.VRAI

18. J’ai de la difficulté à me concentrer sur mon travail quand on m’observe ou quand je suis en compétition.VRAI

19. J’évite les situations inquiétantes.POSSIBLE

20. Les gens me disent souvent que je suis sensible et / ou timide.sensible mais pas timide

Des sites à visiter si tu as un anxieux:

http://www.docteurmaman.com/maladies/36-maladiesinfantiles/94-hypersensibilite

http://personneshypersensibles.be/les_enfants_hypersensibles_034.htm

http://www.canalvie.com/etre-parent/articles/votre-enfant-est-il-hypersensible-6763/

Pour l’aider

http://www.plurielles.fr/parents/fiche-pratique/enfant-hypersensible-nos-10-conseils-pour-vous-aider-6210608-402.html

40 réflexions sur “Mon hypersensible…ou le tempérament d’un enfant dévoré d’anxiété…

      • Rachel dit :

        Bonjour

        Mon fils est un enfant hypersensible aussi et j’aimerai échanger avec l’une d entre vous qui est dans le même cas , svp .
        Merci

  1. marie dit :

    Je ne connaissais pas ce phénomène d’hypersensibilité et je comprends ta détresse. Mais maintenant que tu as compris de quoi il s’agissait ça va être plus facile de trouver les clefs pour s’occuper de Valou. Je vous souhaite plein de courage et je suis sûre que plein de beaux moments vous attendent.

    • les tribulations d'une poulette dit :

      Merci :). Tu sais, pour nous et pour lui, l’enfer c’est les autres. Quand on est entre nous tout va bien. Des qu’il s’agit de le confronter à de nouvelles situations ou a des réunions de famille ou des soirées avec des potes, je suis pétrifiée…On a pris le parti de leur prendre une bb sitter quand on a des soirées avec plus de 2 autres adultes en plus de nous(sauf quand on est à la maison bien sur, la ca va). Merci Marie 🙂

  2. MaryCap dit :

    Chaque enfant est véritablement différent… le principal est de savoir comment ça marche dans sa petite tête et de vous dire que oui, il sera peut-être « différent » et sensible mais toute la beauté de la vie est là. Et si vous savez comment il est au fond de lui, dans son petit coeur, alors vous arriverez à l’aider à grandir et à devenir fort et beau… J’ai moi même un petit bout sensible mais pas « hyper » (pourtant il aimerait ce terme, lui dit qui dit toujours que c’est « hyper » trop bien) parfois c’est déroutant et même épuisant mais au final, quand on le comprend, c’est juste fascinant…

    • les tribulations d'une poulette dit :

      Waow merci! Nous aussi il nous fascine…il a un humour incroyable, il a une certaine poesie en lui, il est tres perspicace…il nous fait beaucoup rire, tant il a de belles sorties!mais c’est aussi épuisant …c’est bien vrai!!
      Valentin, tout est « gros »pas hyper!
      Si on lui dit « tu veux un ptit gateau? » non un groooos gateau!! Lol

  3. Laetitia (By JS) (@ByLaetitia) dit :

    Je n’ai pas (encore !) d’enfants, donc je peux que m’imaginer ce que cela comporte comme inquiétudes ! De ce que je peux percevoir, ton discours est raisonné et me semble cohérent, donc déjà, je ne pense pas que c’est une « cérébralisation » d’un comportement.
    Après, je pense que malgré ta phase d’observation, tu as déjà quelques solutions pour adapter le quotidien pour lui éviter quelques désagréments, et c’est déjà un bon début ! Maintenant, tout ce que je peux vous souhaiter c’est que vous trouviez les bonnes personnes pour vous conseiller et vous guider… Alors bon courage 🙂
    PS Est-ce que ce phénomène existe aussi chez les adultes ?

  4. Amélie Epicétout dit :

    Je ne connaissais pas du tout l’hypersensibilité chez les enfants. J’espère que vous trouverez le moyen de lui faire supporter des choses qui lui sont insupportables aujourd’hui. Pas évident, c’est si impalpable…

  5. malise dit :

    C’est très triste de lire à travers tes mots la détresse que doit ressentir ton fils … J’en suis toute retournée, d’imaginer ce tout petit s’enfermer dans ses peurs, c’est terrible. Mais il a très clairement la chance d’avoir des parents à son écoute, attentifs, attentionnés. Bon courage à vous dans votre démarche, pour le bien de votre petit garçon …

  6. Mamie Clo dit :

    On t’aime très très fort petit Valentin. Mamie va bien!
    Bientôt  » Pimamie » vont débarquer et te réservent une super surprise .

    Ce petit homme a été cette année confronté à la mort pour la première fois.
    Même s’il s’agissait de  » mon copain » et que caramel était un lapin…il a souffert de comprendre que la mort, c’était ne plus se voir, se toucher, se caresser, tout ce qu’il aime .
    Puis ta Mamie malade, qui part si vite , ton angoisse, ta détresse, tes larmes .
    Ces dernières vacances chez nous face à une Mamie différente, qui ne sautait plus avec lui comme une folle , ne faisait plus de longues promenades à pied ou a vélo. Il a été tellement inquiet pour tant de choses.
    Tout va rentrer dans l’ordre, grâce à votre contexte familial .
    Il est bien entouré, très aimé, sociable, amusant, espiègle , c’est un amour!
    Toi aussi JUJU, je t’aime .

  7. Samuel dit :

    Et si le problème, ce n’était pas l’hypersensibilité mais au contraire de voir des gens atrophiés, anesthésiés qui ne savent même plus s’émerveiller en entendant de la musique ou en observant un coucher de soleil… des gens qui ne savent même plus faire preuve empathie.

  8. line69 dit :

    Bonjour, je suis tombée sur cet article par hasard et je retrouve parfaitement les traits de mon fils de 4 ans, je sais qu il est hypersensible mais c’est vrai que la frontière avec timide ou sensibilité est floue, je pense que pour lui c’est que tout est dans l exces – je ne sais pas si nous allons consulter ou non – je vais de ce pas voir si vous avez mis d’autres articles à ce sujet 🙂 bon courage pour la suite

  9. Rachel Garreau dit :

    Merci pour ce beau témoignage. Ma fille a été diagnostiquée hypersensible il y a plus de 2 ans. Cette pathologie est méconnue et j’ai longtemps cherché des témoignages. Je me bats à l école chaque année avec chaque maîtresse pour leur expliquer. On me toise de haut, on me traite d angoissée, on se venge sur ma fille… moi qui souffre depuis qu’elle est toute petite de ne savoir comment l aider….J’ai voulu le faire aider d’un psy qui n’a pas cherché a comprendre : maman a eu une dure enfance, papa est souvent en déplacement, c’est l enfant du milieu. Tout est bon pour trouver des excuses. Sauf que non, ma fille va bien, elle est juste hypersensible. Elle doit juste apprendre la vie autrement.

    • steph dit :

      Ma fille de 4 ans et moi sommes hypersensibles. Je pense a l école qui arrive et ça me fait peur. Elle a un manque d attention causée par tous les stimulis autour d elle. Je ne sais pas comment l aider car moi même j en ai beaucoup souffert et j en souffre encore. Il y a beaucoup d avantages aussi comme l empathie et sens artistique développé mais j ai peur pour l école qui arrive. Avez vous des conseils?

  10. Maman B dit :

    Je me permets de te laisser un commentaire ayant été profondément touché par ce que tu écris. Pourquoi? Car j’ai exactement le même petit garçon à la maison. Avec la même façon d’appréhender le monde. Un enfant qui ne supporte pas de manger avec une serviette, un enfant qui court éteindre le jeu musical de son petit frère car le bruit le dérange. Un petit bout qui dès qu’il ne maîtrise plus une situation s’énerve et devient électrique. Et ce regard des gens qui le jugent qui le font se sentir différent. De plus, pas de bol, étant une véritable éponge à émotions, il sait vers qui se tourner ou non. Et même qui provoquer ou non!
    J’ai peur qu’il ne soit Asperger ( ouais il ne faudrait jamais chercher sur internet des réponses à nos questions). J’ai cherché partout les raisons de ces  » petites lubies » comme je les nomme, même si mon pédiatre ne cesse de m’affirmer qu’il s’agit  » simplement d’un hyper anxieux ». Et pourtant c’est un combat au jour le jour, c’est une véritable patience qu’il faut avoir pour l’accompagner au quotidien, tant tout à un impact sur lui. Le matin il peut vous affirmer vouloir aller au parc après la sieste, et une fois la sieste passée se mettre en colère car il refuse de sortir!
    Le quotidien est fait de petites manies. Et pourtant je voudrais tellement l’aider à se sentir mieux. Le peut-on? Comment lui apporter les mots réconfortants? Comment désamorcer une  » crise d’angoisse » quand on sent qu’elle va prendre le dessus sur lui? Autant de questions qui pour le moment restent sans réponses. Déjà le fait qu’il grandisse nous aide, pouvant ainsi lui même dire ce qui le dérange.
    A côté de ça c’est un enfant très intelligent, qui discute bien, un curieux qui pose questions sur questions et veut tout comprendre, tout savoir. Un enfant qui adore aller vers les autres et qui a une répartie assez hallucinante. Un enfant atypique. Mais qui pourtant me déstabilise beaucoup….

    Je ne sais pas où en est ton loulou, et si tu répondras à ce message, mais sache que si tu veux échanger, il n’y a pas de problèmes. (Je vais aller parcourir ton blog). J’en ai moi même un.

    Comment se déroule l’école pour Valentin? Moi pour le moment ça va, même si j’appréhende toujours que la maîtresse m’interpelle un de ces jours…

    Bises à toi.

    • MamanMx dit :

      Bonjour,

      Nous avons nous aussi un enfant hypersensible à la maison. Il a toujours été un peu différent des autres : plus calme, plus posé, plus bavard, plus timide, plus réfléchi… pour nous c’était son caractère et il avait bien le temps de changer ou de s’ouvrir aux autres. Mais l’école est arrivée et là ça change tout. Confronté aux autres, à un très grand nombre d’enfant, au bruit de la classe,au bruit de la cantine, à ceux qui courent et qui bousculent parfois, au dortoir où les « autres » parlent trop fort, à l’attention de la maitresse qui se pose sur lui devant toute la classe … Pour sa première année, nous avons mis ses inquiétudes sur le compte de la découverte de l’école, ça passerait avec le temps. Mais en moyenne section, c’est finalement sa maitresse qui a mis un mot sur son comportement « hypersensibilité ». Elle souhaitait réellement l’aider à se « déstresser », à être à l’aise avec les autres, à trouver sa place dans la classe. Une super enseignante (et je sais que beaucoup de parents sont confrontés à des enseignants très fermés sur le sujet, où c’est l’enfant qui doit se débrouiller pour rentrer dans le moule…) qui a su prendre notre fils comme il était. Elle l’a aussi « bousculé » pour l’aider à prendre sur lui et à prendre petit à petit confiance en lui.
      Mais surtout, sur ses conseils, nous consultons une psychologue. Et en 2 mois, les résultats sont déjà très prometteurs. Il a même réussi à lever la main en classe pour prendre la parole devant tous ses camarades…. une réelle victoire pour lui qui osait à peine parler à sa maitresse !
      Il reste égal à lui même malgré tout, mais on sent que le soutien qu’il reçoit lui permet de mieux appréhender certaines situations ou en tout cas d’en parler et de mettre des mots sur ces sentiments.
      Bref… tout ça pour vous dire qu’il suffit parfois de bonnes personnes et de bons soutiens pour nous aider, nous parents, à savoir un peu mieux accompagner ces enfants déstabilisants !

      Bien à vous !

  11. clemamel dit :

    Je découvre .. et mon petit phénomène de 3 ans est aussi hypersensible je suppose…. j’ai l’impression de lire son portrait. On a rdv pour un bilan.. mais en attendant je voudrais bien savoir que faire pour l’aider au mieux!

  12. Andrieux Bagot Sonia dit :

    Merci pour cet article qui décrit exactement mon aîné qui a 6 ans. Le chemin est long et instable pour accompagner mon fils au quotidien. Mon fils est suivi par une psy et entouré de bienveillance et limites à l’école. Nous parents mettons tout en oeuvre pour aider ce petit bonhomme. Je serais heureuse de pouvoir échanger avec vous.

    • clemamel dit :

      Que mettez-vous en oeuvre? J’aimerai vraiment avoir des pistes car parfois je suis désarmée et je me dis que je pourrais faire mieux pour l’accompagner.

  13. Gwen17 dit :

    après tout ce que je lis , il me semble que vous décrivez des enfants dits  » à haut potentiel », vous pouvez aller sur des sites d’associations nationales d’enfants précoces tout est très bien expliqué.

  14. Eugénie* dit :

    Wow merci pour ce partage qui me soulage dans un premier temps.
    Je retrouve tout à fait mon aîné quand je lis tout ça.
    Hélas il verbalise peu et on peut difficilement mettre des mots sur ce qu’il ressent (je le fais, mais je ne suis pas sûre q’il entende/comprenne).
    Ces crises sont parfois très dures à comprendre, gérer …
    On m’a également dit qu’il y avait une ‘suspicion’ de précocité mais son caractère fait que les tests ne sont pas encore probants. (parfois il ne répond pas alors que je sais qu’il sait…)
    Merci en tout cas de votre partage.

  15. fany dit :

    Bonjour,
    je viens de lire votre texte sur votre enfant Hypersensible et je me suis reconnue dans votre vécue de maman.
    Mon enfant a 4ans1/2 depuis qu’il est a l’école (il vient de faire sa rentrée chez les grands) je me pose mille questions, il est hyper stressé angoissé, ne supporte pas les autres, a besoin de temps calme, s’énerve au moindre échec dans ses jeux ou a l’école, dit qu’il n’y arrivera pas avant d’avoir essayé, a beaucoup d’empathie envers moi envers sa famille, bref je crois qu’il est hypersensible. Mais comment gérer ça, j’ai l’impression de le voir souffrir en société! qu’il n’est bien que dans sa bulle a la maison. Il était invité a un anniversaire il voulait y aller mais une fois la bas a pleuré il voulait que je reste. Je suis partie quand même en lui expliquant les choses il était très heureux a mon retour mais est ce la bonne méthode faut il le forcer ? ou le laisser faire « sa vie ». Dois je l’obliger a pratiquer une activité alors que quand je le questionne oui il veut une activité mais a la maison !!
    BRef comment a évolué votre enfant?
    Comment gérez vous?
    Je me demande si je devrais le faire consulter…
    A l’école il y a du soutien qui commence et j’avoue que j’appréhende énormément car d’une il doit rester plus longtemps dans un environnement qui lui déplaît, en plus j’ai peur qu’il s’énerve devant l’échec…
    MErci d’avance
    a bientot!
    Fany

  16. maman qui grandit avec ses enfants dit :

    Mon fils de 7 ans est hypersensible, lui aussi. Il a du mal à gérer ses émotions et passe vite du rire aux larmes. Le rire est extrême, la joie quasiment euphorique, et c’est tout son corps qui l’exprime. Les câlins sont très forts physiquement, comme s’il voulait nous faire ressentir son trop plein d’émotions. Ses chagrins sont exacerbés aussi, avec une dévalorisation fréquente et prononcée. Je me suis longtemps demandé ce qu’il pouvait avoir. J’ai en effet pensé aux enfants dits « à haut potentiel ». Il se trouve que sa maîtresse est extraordinaire et qu’elle me croit. Elle lui a donc donné du travail plus difficile pour voir. Il n’y est pas arrivé, il est bien dans la classe faite pour son âge. Il n’est pas « précoce », même s’il se débrouille très bien. Il est « juste » hypersensible. En parlant avec des amies, j’ai lu des ouvrages d’Isabelle Fillozat, je suis allée à l’une de ses conférences. Ca nous a beaucoup aidés. Nous avons parlé avec lui de son fonctionnement et nous travaillons chaque jour la-dessus. En théorie, on essaie toujours de rester calmes, de ne pas rentrer dans son jeu pour désamorcer la crise. En pratique, on fait ce qu’on peut, parfois on y arrive, parfois non. Mais ce n’est pas grave. Il sait que nous prenons soin de lui. Enfin, nous sommes allés voir une psy, très gentille, mais qui n’a pas vraiment aidé notre fils selon lui. Et oui, il n’a vécu aucun trauma, sa vie est assez équilibrée : quoi réparer ? Bien sûr, chacun a des choses à améliorer, mais ce sont ses émotions qui le dévorent, pas un traumatisme quelconque. C’est finalement une sophrologue-thérapeute qui l’aide vraiment. Elle lui donne des « trucs » pour gérer son angoisse et travaille sur l’estime de lui-même. Il y va quand il le demande, et ça va mieux, même à l’école où il accepte davantage le fait de ne pas y arriver du premier coup. Bref, bon courage aux parents des petits, mais gardez espoir, ce sont des enfants si curieux, si sensibles à nos émotions, si empathiques que tout cela deviendra leur force. Deux mots : patience et amour.

  17. nad dit :

    lorsque je vous lis, je lis des attitudes de mon enfant. Nous avons consulté pendant 1 an un psychologue, je n’avais pas le droit de connaitre le contenu de la consultation sauf quand notre fils l’autorisait. rien n’a avancé,..j’en suis toujours au même niveau. Il a peu de petits copains car lui contrairement à ton chevelu, il n’est pas empathique mais « ne sait pas faire ». . Il s’approche des autres en provocant, il ne supporte pas le bruit, seul les jeux de construction l’intéresse et s’il rate une étape c’est la catastrophe. C’est une éponge émotionnelle. Nous l’avons fait testé à l’âge de 4 ans mais il n’a pas terminé le test et m’a dit le lendemain « t’as vu je vous ai montré que je ne savais rien faire ». On a dépensé 200 euros et nous nous sommes entendus dire que notre enfant était roi.A l’école il excelle en mathématiques mais l’apprentissage de la lecture est plus difficile. Je ne sais pas vers qui me tourner, quel spécialiste pour avoir des outils, car je le sens en souffrance surtout vis à vis des autres enfants. Vous parlez de bilan, quel type de bilan? Auprès de quel spécialiste

  18. SOPHIE dit :

    Je sais que ce post n’est pas très récent mais j’ai aussi un fils hypersensible de 6 ans… Rien n’est facile où que l’on soit !!! Pour ma part enfant suivi depuis ses 2 ans ! Aujourd’hui scolarisé un quart du temps j’ai dû arrêter de travailler pour m’occuper de lui presque à temps plein ! Et j’ai bien l’impression que notre parcours est loin d’être terminé !! Bon courage à tous les parents dans le même cas !!!

  19. Mister C dit :

    Bonjour, je me permets de réagir à votre article car j’ai l’impression que vous découvrez l’hypersensibilité…

    Mon témoignage va peut-être absolument rien vous apporter mais bon… le voilà : je suis un jeune homme de 27 ans et je pense être hypersensible depuis tout petit… Au départ on peu prendre ça comme une faiblesse (ce que j’ai fais) mais je tiens à vous dire que c’est une vraie qualité, faut pas que ça devienne un « problème » … Il y a toujours eut beaucoup d’enfants hypersensibles (et de plus en plus dans les générations qui arrivent) mais les parents sont souvent très maladroits et font disparaître cette hypersensibilité… C’est vraiment bien de l’avoir capté chez votre fils et je suis sure que vous allez l’aider au mieux (Personnellement, je ne suis pas forcément convaincu qu’il y est besoin de spécialiste, de psy’ et tout ça… sauf si l’enfant le demande ! L’hypersensibilité n’est pas une maladie c’est juste un trait de caractère présent chez énormément d’enfant à la base…)

    Pour ma part je pense que mon hypersensibilité vient du fait que je suis un  »enfant indigo »… si vous ne connaissez pas ce terme, je vous invite vivement à découvrir toutes les caractéristiques sur le net ! Dans les nouvelles générations ont parle aussi beaucoup  »d’enfant arc-en-ciel »,  »d’enfant cristal »…….. vous devriez lire quelques petits articles sur ces trois phénomènes (et plus particulièrement sur les deux derniers) 😉 Vous allez surement découvrir le portraits de votre fils à travers ces articles… !

    J’ai vus dans les commentaires précédents que certaines personnes parlent d’enfants précoces… c’est vraie que l’hypersensibilité est très présente chez ces enfants « surdoués » mais c’est pas du tout une généralités……… Je n’ai jamais étais surdoués mais pourtant je suis hypersensible…

    Si jamais vous avez quelques questions à me poser, je suis là pour essayer d’y répondre… 😉

  20. dolodolo dit :

    Bonsoir
    Je suis tombée sur votre article car je me renseignais sur l’hypersensibilité … je suis une hypersensible, et franchement on ne peut pas faire grand chose pour cela … à part une chose qui fonctionne réellement et prouvé scientifiquement : méditer 15 min / jour. Cela permet de se concentrer sur le moment présent, donc bye bye les crises d’angoisses et l’anxieté. Je pense que votre enfant aura un sens artistique très développé ! Personnellement, je dis souvent que c’est pénible d’être hyper sensible mais à coté de ça je vis de mon art … c’est une chance si on se concentre sur le positif. je conseille juste les fleurs de bach qui marchent vraiment très bien aussi et surtout apprendre la méditation à votre enfant, par exemple le livre calme et attentif comme une grenouille lui sera utile éternellement s’il commence des maintenant ! Il n’y a que cela qui calme mon hypersensibilité : méditation 15 min / jour et on voit les grands effets bénéfiques ! bonne journée

  21. Lilas dit :

    Je me reconnais tellement dans ton témoignage! Je suis également enseignante et mon fils ressemble terriblement au tien. Les crises de larmes, les peurs, les obsessions, les difficultés dintégration avec les autres, l hypersensibilité aux bruits et aux odeurs, les soirées gâchées lorsque l’on est invité…voilà tout ce qui rythme notre quotidien… nous avons vu une psychothérapeute qui nous parle de précocité. Je voulais prendre des nouvelles de ton fils? Son hypersensibilité est-elle toujours aussi marquée ? As tu envisage la possibilité qü il soit précoce ?

  22. Lemiere dit :

    Bonjour, j’ai une Ado de 14 ans hypersensible. J’ai vu ma fille trait pour trait dans votre description. Ma fille a été diagnostiqué hypersensible depuis 3 ans seulement. En effet, depuis qu’elle est née je sentais qu’elle était différente de sa soeur de 2 ans son aînée. Comme votre fils, elle était sensible au bruit, la lumière, les vêtements (ahhhhh ces étiquettes ! Sans oublier la couture des chaussettes 😜 ! ) et les émotions sont puissance 10 mini. Elle adore dessiner, chanter, s’occuper des chevaux (elle a un lien avec les animaux c’est impressionnant ! ). Bref, j’ai vu ma fille avancer très difficilement dans sa vie de bébé, d’enfant et maintenant d’ado. J’ai consulté des pedopsychologues, fait des tests, vu un ORL (on pensait qu’elle entendait mal) et rien n’en est sorti d’explicite. « Votre enfant va très bien. Elle n’a pas de problème de DYS, elle entend très bien, etc… J’ai fini par laisser tomber. Il y a un peu plus de 2 ans, elle a fait une tentative de suicide. Là, tout à coup elle a été pris en charge. A été hospitalisé 1 semaine dans un centre spécialisé et la on m’a dit : votre enfant est hypersensible. Elle est suivi par un psy depuis et a un traitement médicamenteux pour sa dépression. Ce n’est pas simple tous les jours, mais depuis que l’on a mis un mot sur son état, tout est plus clair et on essaie d’améliorer sa vie suivant son hypersensibilité.
    Merci pour votre témoignage, on se sent moins seul.

  23. lebbal kar dit :

    bonjour, mon fils a 7 ans et demi et je le reconnais complètement dans les descriptions faites : il est très émotif et l’exprime de façon excessive, il a du mal à gérer ses émotions ce qui le met en difficulté dans la socialisation ; sa maitresse de CP pensait à de la précocité : il a effectué un test avec le psy de l’école qui s’est avéré négatif. j’ai tenté des séances de sophrologie même s’il a bien accroché il avait du mal à mettre en « mots » ses émotions; il se réfugie très souvent ds son monde imaginaire et pour cela il a besoin de courir d’un point A à un point B sur des distances très courtes : cela fait 4 ans qu’il fait cela et il ne peut pas s’en passer. cela a un impact à l’école car ses camarades ont du mal à comprendre cette course effrénée mais il n’arrive plus à s’en passer : nous restons complètement démunis et cela fait du bien de pouvoir partager

  24. baum dit :

    Description presque complète de mon petit garçon…ca fait si mal de le voir en souffrir à l école. Et c est si peu connu qu il est souvent jugé, incompris…
    J aimerai trouver de vraies solutions pour l aider!
    En as tu trouvé?

  25. L'homm dit :

    Bonjour,
    Je suis moi-même qelqu’un d’hypersensible et enfant ce n’était pas repérer ni écouter. Ça ete compliquer pour moi et encore aujourd’hui les gens qui ne me connaissent pas ont tendance à me juger trop vite comme une personne froide, distante et parfois même manipulatrice tellement j’observe tout dans le moins détail quand j’arrive dans un lieu iconnu avec des personnes inconnu.
    Je voulais juste vous dire qu’effectivement l’affection est une bonne soupape de sécurité, les angoisses s’apaisent dans un bon câlin (du moins moi ça a toujours fonctionné)
    J’ai aussi beaucoup apris de la méditation pour apprendre à gérer les émotions trop envahissante.
    Et je me suis également acheté une pierre de labradorite à porter contre moi. Elle absorbe les émotions néfaste des personnes autour de moi. Ça m’à également aider car je suis aide soigante en maison de retraite. Des émotions difficile à gérer il y en a.. la tristesse, la mort, la douleur, l’agressivité… (bon heureusement il n’y a pas que ça 😉 )
    Mais voilà ça peut vous donnez des pistes avec votre petit bout.
    En tout cas ne douter pas de vous et de vos capacite, j’aurais aimer que ma mère se pose des questions sur mon comportement et surtout qu’on puisse lui expliquer.
    Pour moI, se poser des questions sur nos enfants, essayer de les comprendre au mieux et les écouter même si parfois ça nous paraît abstrait ou sans intérêt.
    En espérant que ça puisse vous servir.
    Cordialement.

  26. camillezumba dit :

    Coucou je découvre ton site qui est super intéressant !
    Je m’appelle camille j’ai 19 ans et j’ai été diagnostiqué hypersensible depuis petite. ..
    Dur dur d’être une hypersensible … Les autres ne comprennent pas toujours la réaction qu’on peut avoir face à certaines choses, on est vue comme extraterrestre et c’est pas toujours facile .. je suis aussi une vrai éponge qui absorbe absolument tout jusqu’à avoir le chagrin de l’autre des fois . Un peu comme ton fils d’après ce que je lis !
    Mais si tu veux des informations sur ça tu peux aller sur psychologie.com tu trouveras beaucoup de chose .

    Camille

  27. nenesse dit :

    Bonjour à tous,
    Je vois que l’auteur ne répond plus du fait que son post n’est plus très récent, mais on peut tout de même échanger sur le sujet… J’aurais aimé aussi connaître l’évolution de ce petit Valentin et savoir ce qui a marché ou non, de ce que sa famille a mis en place. Pour ma part je suis maman de 3 enfants dont mon petit dernier a 3 ans. Après d’énormes angoisses de séparation d’avec moi, ayant rendu extrêmement difficiles voire impossibles son accueil en structure collective puis à l’école maternelle petite section, j’ai décidé de consulter un pédopsy. Il a éliminé toutes les pathologies connues et parle simplement d’anxiété sévère. A la base je reliais tout cela au décès de mon beau-père, qui a beaucoup affecté mon mari et l’a empêché de prendre sa place de Papa autant que nécessaire. Mais le temps passant, je constate que mon fils même s’il dort mieux, même s’il accepte certaines choses (qu’un enfant joue près de lui avec le même tas de jouets, qu’il soit dans le caddie pour les courses, que son papa le garde si j’ai une réunion d’une ou 2h…) il y a plein de réactions qui démontrent qu’on n’a pas tout solutionné: par exemple à la babygym il est excellent dans les choses qu’il aime, et fait ou bien n’importe quoi (part courir à l’autre bout de la pièce, chose qu’il fait aussi dans les magasins sans caddie) ou bien pleure et hurle (se mettre en rang pour faire le petit train pour passer d’un atelier à l’autre, ingérable), il se jette par terre et/ou nous tape son père ou ses frères ou moi si on refuse qu’il fasse telle ou telle chose (du style mettre un jouet sur le visage de son papa qui se repose, taper sur la table pendant que je réchauffe son repas…). A la lecture de plusieurs articles dont celui-ci, à défaut de complètement retrouver mon fils, je trouve que pas mal de traits lui ressemblent. Anxieux, sans aucun doute, mais parce que très sensible, je pense aussi. Et le pédopsy veut le scolariser en septembre prochain, sans AVS puisque pas malade ni handicapé, et je suis entièrement d’accord, mais je suis assez sceptique quant à la facilité d’intégration de mon petit garçon du fait qu’il vit mal certaines consignes, les frustrations et parfois mon absence. Les crises peuvent être tonitruantes et durer une bonne demi-heure, ce qui n’est pas facile à la maison, mais alors en classe??? Bref, donc je voulais avoir l’avis de parents concernés, à savoir si votre enfant est passé par les mêmes situations, comment les choses ont-elles été gérées, par vous et par d’autres (médecins, école, famille, etc), qu’est-ce qui a été bénéfique ou l’inverse… Car ici j’ai le sentiment qu’on ne le comprend pas, même sa Mamie qui l’adore pourtant, répète sans cesse qu’il faut lui mettre des fessées (oui je l’ai fait, étant parfois à bout, et non il ne faut pas le faire parce que ça renforce son angoisse et toutes les conséquences qui vont avec de jour et de nuit!).
    MERCI.

    • les tribulations d'une poulette dit :

      bonjour nenesse, je viens de reprendre en main le blog et je vais répondre à vos questionnement 🙂 vous pouvez me contacter sur mon instagram (eloblondestories) si vous voulez en parler ou bien mon facebook Elodie deremondduchelas
      Valentin a bien évolué, nous sommes trè fiers de lui .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s