Parce que les aimer ne suffit pas

Tu l’aimes c’est l’essentiel, tu es là pour lui, pour elle.

J’aimerais pouvoir dire que mon amour pour lui le portera aux nues, que l’attention que je lui porte, le temps que j’y passe, l’énergie que je perds seront suffisantes.

Ce n’est pas le cas.

Et parfois, l’amour ne suffit plus, on doit aller plus loin, utiliser des ressources extérieures pour comprendre pourquoi.

Passer pour des parents à l’éducation trop laxiste, trop permissifs, angoisser quand on doit le confronter à la société ,aux amis, aux connaissances,  passer deux heures à parler en amont pour espérer obtenir deux heures de calme et  sans qu’ils sachent ou même visualisent une seconde que la partie de l’iceberg immergée est la plus importante, celles qu’ils ne voient pas, celle qui nous pompe notre énergie, toutes ces phrases répétées, inlassablement, ces règles édictées sans cesse, ces choses pour le canaliser, l’aider à être bien, se tenir bien en société.

J’ai regardé autour de moi à l’école de mon enfant, j’ai regardé parents et enfants et je me suis dit, mais %%%%%, il a tout pour lui, pourquoi ça merde? Notre milieu familial est bon, il a une qualité de vie bonne, un milieu culturel riche.

 

Oui, nous en sommes encore là, à tourner en rond, à se mordre la queue, parce que c’est ça, d’avoir un enfant qui ne rentre pas dans le moule. Des moments où ça va bien et des moments de gros ras le bol. Des moments où on arrive à s’ouvrir aux autres, à raconter, à expliquer.

 

Mais l’essentiel, c’est d’être là.

Et de l’aimer, même si cela ne suffit plus.

Imageenf

 

(message à belle maman: non je ne déprime pas ;))).)

5 réflexions sur “Parce que les aimer ne suffit pas

  1. mixate dit :

    je comprends, c’est un « combat » de tous les jours, les opinions des proches, des amis, etc, ils ont toujours des avis, maintenant je me dis que finalement c’est moi et la maman et ce petit bout de choux qui importe et si ca ne plait pas, je m’en fous, tant que les 3 intéressés eux sont en accord ensemble. Que quelques années qui passent si vite ne plaisent pas a x y ou z, je m’en fou, la vie est si courte si en plus faut la rendre compliqué pour les principaux intéressés… tout ca pour plaire a la masse, ou a y, x ou z
    🙂

  2. mamaparis dit :

    Très joli article! Courage. Je pense que tellement de parents ressentent ça à divers âges de leurs enfants. Et oui la confrontation avec les autres c’est pas toujours évident. Plein d’énergie pour toi 🙂

  3. mavraiviedemaf dit :

    même quand on fait des gâteaux, ils sont rarement aussi parfaits que sur la photo et finissent souvent par déborder des moules, alors des gosses… on n’a même pas de recette fiable. Mais vos efforts communs finiront par porter leurs fruits, c’est sûr. Comme tu dis, l’essentiel c’est d’être là. Bon courage en tous cas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s