nom de code: anxieuse

Je ne me souviens pas la dernière fois de ma vie entière où j’ai senti mon âme libre de toute inquiétude.

Je crois que l’anxiété est ma coloc’ depuis que je suis enfant.

Il m’arrive de réussir à la nommer, à en connaître la source, à savoir pourquoi et donc à réussir à la balayer d’un coup de main. Mais j’ai aussi cette anxiété latente et lancinante qui me tient le ventre.

Avec pour source multiples facteurs. Mes enfants/ ma classe/ mes besoins/ mes envies.

Parfois, je me dis que c’est un facteur d’épuisement sans limite.

Mais je n’y peux rien. J’ai des angoisses constamment. Pas des angoisses très légitimes. Des trucs à la con.

Serais-je avant 18H pour récupérer mon fils?

Aurais-je le temps de faire mes photocopies avant la fin de la récré?

Ou vais-je caser le moment des courses?

Que va-t’en me dire encore à propos de Chevelu?

Que va dire le docteur quand je vais lui demander un certificat de présence pour mon fils malade(mon doc n’aime pas l’administration de l’éduc nat’).

Vais-je avoir le temps de ranger ma maison?

Vais-je avoir le temps de préparer ma classe entre un bain, un câlin et deux assiettes de nouilles? 

Comment va se passer ma soirée avec eux?

Vais-je rester de bonne humeur toute la journée?

Cette journée va-t’elle bien se passer?

Vais-je plaire à ceux qui m’entourent? Vais-je être à la hauteur de mes enjeux?Image

source plurielles

 

Ma vie est une éternelle boule au ventre. J’ai parfois le sentiment de ne savoir QUE me miner le moral, toute seule…

Non pas que je me fasse une montagne de petites choses, juste que toutes les choses mises bout-à bout me stressent.

Et me rendent malheureuse…Forcément.

Je dois aller chez le doc pour mon chevelu et mille questions et angoisses se bousculent. Sera t’il à l’heure? Chevelu va t’il bien se tenir? Le doliprane qui fait baisser sa tempiote va t’il me faire passer pour une mytho?

Je ne sais pas être sereine. A l’heure où j’écris, j’ai la boule au ventre. Et je ne sais pas pourquoi. Car tout va bien. Enfin presque…forcémEnt…

Et toi, t’es une stressée de la life? as-tu transmis cet agent pathogène à ta progéniture (poke chevelu).

 

21 réflexions sur “nom de code: anxieuse

  1. ludivine dit :

    Je me reconnais ++++ dans ce que tu décris là!!!! c’est une horreur et j’ai exactement les même angoisses que toi, le pire c’est dès qu’un des loulou tombe malade, je panique a 15000 (pfff pas la peine d’etre aide soignante dans un service d’urgences!!!)
    et si je rajoute a cela l’homme qui ne rentre pas a cause de son travail alors la j’explose!!!!!
    j’en ai marre de me stresser ainsi, j’en suis si fatiguée aussi!!!!!!!
    et en effet mes loulous ressente ce stress….. pas facile pour eux non plus!
    bises et bon courage ma belle!!!! va bien falloir qu’on se ressaisisse hein!!!!!!

  2. Maman Dinde dit :

    Exactement mon état d’esprit du moment, et il faut que je trouve un moyen de me calmer car ça m’empêche même de dormir et c’est un gros cercle vicieux : plus je stresse, moins je dors, et moins je dors, plus je stresse! C’est quand même fou car pourtant tout va vraiment bien, mais je crois qu’à force d’avoir des rythmes stressants (genre le matin se dépêcher de tout faire pour être à l’heure chez la nounou / à l’école / au boulot) et de ne pas se poser une minute, le stress ne s’en va plus tout à fait.
    Je fais une cure de magnésium, ça marche pas mal pour se relaxer un peu!
    Et sinon, je crois aussi que pour ma part, c’est à cause de mon perfectionnisme poussé à l’extrême. Je me mets la barre trop haute (que ce soit pr le boulot ou les gosses) et du coup j’en deviens surmenée et angoissée. Faut que j’accepte de faire du « à peu près » au lieu de tjs viser le « parfait »…

  3. Julia Mongin dit :

    J’ai des périodes où je me couche, la machoire toute crispée tellement je réfléchis…
    Mais j’essaye de plus en plus de ne penser à rien, ou alors à tout sauf à ce qui me stresse… ou alors si rien ne marche et que je ressasse encore et encore, je fais des listes, et des plannings !!! (que je ne tiens jamais, mais le fait d’avoir posé sur le papier, me libère la tête).

  4. Alyzé dit :

    C’est dingue! Je me reconnais totalement dans ce que tu dis!! Je suis une graaaande stressée de la vie et une grande angoissée! Comme toi je stress pour un rien, pour des broutilles! Je me pourri la vie toute seule et je n’arrive pas à expliquer pourquoi j’agis ainsi! Peut être la peur de mal faire, d’être toujours au top, peur du regard des autres… Comme toi je me sens malheureuse et épuisée d’avoir la boule au ventre sans arrêt pour un rien ! Afin de stresser le moins possible j’essaye d’anticiper toutes les situations!
    Je n’ai pas encore d’enfants mais j’aimerai en avoir assez rapidement du coup je me pose beaucoup de questions! Est ce que mes angoisses se répercuteront sur eux? Est ce que ça en fera des bébés angoissés? Est ce que tu pourrais nous dire si tes enfants ressentent tes angoisses?
    En tout cas ça me rassure de ne pas être la seule dans ce cas, merci pour ton histoire!

  5. Claudia etc dit :

    Je me reconnais bien là et quelle souffrance cela peut être! Depuis plusieurs mois, j’essaie d’accepter cette partie de moi et de travailler sur ce qui me rendrait plus sereine. Je teste méditation, relaxation et la lecture sur le développement personnel m’a permis de comprendre beaucoup de choses. Je suis sur le bon chemin. C’est long et difficile mais je ne lâcherai pas pour enfin connaître la paix intérieure (un jour, j’espère!!!).

  6. Flavie dit :

    Je me permets de commenter même si je ne suis pas encore maman, mais la grande anxieuse que je suis avait besoin d’écrire 🙂 Depuis toute petite selon ma maman je suis une grande anxieuse, j’ai rongé mes ongles jusqu’à mes 12 ans et après avoir arrêté il a bien fallu que cette anxiété se reporte sur autre chose, j’ai bien nommé mon estomac. A certains moments de ma vie, j’ai frôlé l’ulcère, je me suis déclenchée des crises d’angoisses, un tendon bloqué au niveau du coup, et autres problèmes encore plus gênants. Je vivais avec mes gouttes de fleurs de Bach en permanence avec moi, enfin quand je dis ‘vivais’ c’était plus de la survie, j’en étais devenue angoissée d’être angoissée.
    Et puis un jour, je me suis mise au sport, non pas pour mon anxiété à la base, mais pour perdre du poids et être en forme avant une éventuelle grossesse, et là ça été une vraie révélation. Toutes ces endorphines que je créé pendant ces séances de sport m’ont fait disparaître mes angoisses quotidiennes, et en plus je me gère mieux car dans l’effort et la douleur on apprend à se gérer et contrôler, chose que l’on appliquera inconsciemment sur notre stress. Quand je sens que je suis dans une situation à risques et que je sens monter ces symptômes que je connais trop bien, je vais courir.
    Alors, vous allez me dire que je peux me le permettre car je n’ai pas encore d’enfants justement, mais qu’est-ce que 30mn en 1 semaine ou voire 2 fois par semaine, quand on sait que notre quotidien sera plus ‘léger’ et moins angoissé ?
    Voilà, j’espère que ça pourra vous aider et vives les endorphines ! 🙂

  7. kmillegirly dit :

    Je suis également une stressée de la vie, j’angoisse pour tout et pour rien, pour aller chez le médecin, avant de passer un coup de fil important, avant d’annoncer quelque chose à quelqu’un et surtout en ce moment de pas savoir où je vais être, ce que je vais faire … je me sens vraiment concernée par ton article et je voulais te dire que je te comprends. quand je me sens mal ce que je fais c’est du sport, footing, tennis, yoga, stretching ça marche, ça me vide la tête 🙂

  8. Angélique 365 Jours pour Changer dit :

    Bonjour ! Oh la la oui ! je me reconnais bien là-dedans aussi ! c’est par période … j’ai l’impression d’être de moins en moins anxieuse, mais peut-être aussi parce que j’ai cette tendance à « fuir » les situations qui me provoquent de l’anxiété ..!

  9. le monde merveilleux de lili dit :

    J’ai 27 ans et je viens de passer une année terrible. J’ai rencontré l’anxiété pour la première fois et tant qu’on ne l’a pas vécu on peut difficilement comprendre. Ca commence à s’arranger avec le temps et surtout car j’ai pris les chose en main, sophrologie, psy pour trouver la cause. Je te souhaite bon courage et surtout soit zen

  10. Aline - La Homemade Box dit :

    Eh ben, je me sens désolée pour toi à la lacture de ton article, déjà que rien que lorsque je stresse pendant une heure, ça m’énerve mais alors 24/24h, ça doit être très difficile…
    Je te conseille de te mettre au yoga, d’après, ceux qui pratiquent, ils se sentent beaucoup plus sereins après. Il y a aussi une thérapie naturelle dont j’ai entendu beaucoup d’avis positifs, c’est l’aromathérapie avec les Fleurs de Bach, il y a justement une Fleur de Bach spécialement pour l’anxiété, peut-être devrais-tu l’essayer?
    Sinon, quand mon mental n’arrête pas de penser, je fais un peu de méditation sur mon lit le soir, avant de m’endormir. Cela me calme beaucoup!
    Une citation qui m’a bien aidée aussi: « Ton problème a til une solution? Si oui, alors pourquoi s’inquiéter? Et si non, pourquoi continuer à s’inquiéter? » Le truc c’est de laisser faire les choses et de faire confiance en la Vie, ce qui arrivera arrivera, tu n’as qu’à lâcher-prise (plus facile à dire qu’à faire, je sais).

  11. Emilie G. dit :

    Je pense que c’est malheureusement le « mal du siècle » : l’anxiété. On vit dans un monde qui tourne tellement vite que l’on en perd les valeurs fondamentales d’une vie saine : profiter, ne pas s’angoisser pour ce qui n’en vaut pas la peine. J’ai longtemps été comme toi, je le suis encore toujours un peu, mais j’ai appris petit à petit à lâcher prise et à ne m’inquiéter que de ce qui en vaut VRAIMENT la peine. Et ce n’est pas évident. Courage, tu vas y arriver aussi :).

  12. La cigale ou la fourmi dit :

    Stressée par tout et par rien, je vais marcher pendant une heure généralement après le dîner.
    Mon rythme cardiaque décélère et je dors mieux.
    Et j.essaie de vider toute cette tension par la parole.
    Mais ce n.est pas drôle et facile tous les jours.
    Courage à toi. (Et à moi!)

  13. mamenblogue dit :

    bonjour, pour répondre à ta question, oui je suis une stressée de la vie, le médecin appelle ça de  » l’anxiété sociale » , je me sens inférieur à la plupart des personnes que je croise et il y a certains trucs que je ne peux pas faire tellement je stresse. Je comprends mon problème , je sais pourquoi, mais je ne peux rien y faire seule… merci pour ton article! Bonne journée.

  14. Fée Line dit :

    bonjour,
    je peux comprendre tes angoisses, j’en ai eu souvent, maintenant beaucoup moins parce que j’ai un traitement, et il me va super bien ! sans, je sais que n’importe quelle inquiétude se transformera en super angoisse ! je sais pourtant que ce traitement ne se prend pas à vie, mais bon…
    bon courage à toi, et si tu veux discuter, je suis là, n’hésites pas,
    bises, et bon we !

  15. maviedebrune dit :

    Je te comprends tellement… je suis pareil… C’est difficile à vivre au quotidien !! Le pire, je sais pas toi, mais souvent les gens me disent  » mais arrête d’être comme ça, t’es chiante  » etc… Et ce qu’ils ne comprennent pas c’est que si eux ça les dérangent, nous c’est la même chose X1000.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s